Baromètre 2021 CAPEB & BATIACTU


Baromètre 2021 CAPEB & BATIACTU

La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) et Batiactu dévoilent les résultats de leur baromètre 2021 sur l’activité, l’innovation et les pratiques professionnelles des entreprises artisanales, fruit d’une enquête nationale menée auprès des adhérents de la CAPEB. Après une année marquée par la crise sanitaire, les artisans du bâtiment renouent avec la confiance en 2021 : 77 % d’entre eux se déclarent optimistes dans le maintien de l’activité pour les mois à venir. Cette période a néanmoins profondément bousculé leurs pratiques professionnelles, notamment en matière de numérique. La plupart des professionnels du bâtiment interrogés déclarent ainsi avoir adopté de nouveaux comportements tels que l’achat en ligne auprès de leurs fournisseurs habituels, la dématérialisation des contrats et l’emploi de nouvelles solutions numériques. Cette étude permet également de mettre en lumière les perceptions des artisans face aux principaux changements à l’œuvre dans le secteur : transition énergétique, environnementale et numérique.

 

Activité et transitions du secteur : les artisans se montrent confiants et optimistes

L’étude exclusive réalisée auprès 393 répondants entre juin et juillet 2021 montre que 43 % des artisans interrogés estiment que leur activité est en amélioration par rapport à l’année dernière (vs.13 % en 2020) et 7 % seulement en baisse (contre 34 % l’année dernière). Un rebond qui permet aux artisans d’envisager le futur avec davantage de confiance et d’optimiste. Ainsi, 77 % des professionnels du bâtiment déclarent avoir confiance dans l’avenir grâce notamment au plan de relance. Ils n’étaient que 59 % en 2020. Les différents bouleversements à l’œuvre au sein du secteur ne semblent pas particulièrement affecter les professionnels du bâtiment qui se déclarent majoritairement confiants face à la transition numérique, environnementale et les évolutions techniques futures. Loin d’être perçues négativement, ces évolutions peuvent se révéler être de véritables opportunités. C’est le cas du marché de la rénovation énergétique qui est considéré comme une nouvelle chance d’activité pour 71 % des artisans. Ainsi, les artisans jugent de manière très positive l’évolution de leur profession en matière de qualité (78 % des répondants) et d’innovation (79 %). Seule préoccupation qui subsiste : l’évolution des réglementations qui inquiète particulièrement les professionnels interrogés, à hauteur de 57% des répondants.

 

Transition digitale : une utilisation des outils et une présence numérique optimisées

Comme dans la plupart des secteurs, la crise a participé à accélérer la transition numérique dans le domaine du bâtiment. Ainsi, 52 % des artisans ont eu recours à de nouvelles solutions techniques pendant la pandémie. Interrogés sur les évolutions numériques qu’ils ont opérées dans leur activité,67 % déclarent avoir réalisé leur achat en ligne auprès de leurs distributeurs et fournisseurs habituels, 44% ont acheté en ligne auprès de nouveaux distributeurs et 59 % ont opté pour la dématérialisation des contrats. Habituellement, moins enclins à communiquer sur le web, les artisans sont aujourd’hui beaucoup plus nombreux à posséder leur propre site internet « vitrine » :62 % des personnes interrogées disposent de leur propre site internet contre 55 % en 2020. Si 60 % d’entre eux n’utilisent toujours pas les réseaux sociaux, cette pratique s’est néanmoins développée pendant la crise sanitaire chez 45 % d’entre eux. À noter également que 78 % des artisans se connectent à internet dans un but professionnel lors de leurs déplacements ou sur leurs chantiers et 43% d’entre eux utilisent régulièrement des applications à vocation professionnelle sur leur téléphone ou tablette.

 

« Ce baromètre annuel est très utile pour nous et pour les métiers que nous représentons. Il permet de prendre la température des perceptions des artisans sur des items cruciaux tels que les transitions du secteur et d’avoir une photographie des évolutions des pratiques des adhérents d’une année sur l’autre. Après une année 2020 compliquée, les artisans renouent avec l’optimisme, preuve du rebond de l’activité et de la confiance des professionnels du BTP dans l’avenir. Je salue l’ensemble des entreprises artisanales, qui, tout au long de la crise sanitaire, ont su faire preuve de résilience et d’adaptabilité, comme l’illustre parfaitement cette enquête. » –  Jean-Christophe Repon, président de la CAPEB

 

« Le baromètre 2021 démontre s’il le fallait, la capacité des artisans à faire face à la crise que nous traversons et comment l’outil numérique est désormais pleinement intégré à leur quotidien. Batiactu les accompagne jour après jour, en rendant compte, analysant et décryptant les évolutions du secteur face aux enjeux et défis auxquels il doit faire face. L’engagement d’une information de qualité au service de la filière et de tous ceux qui la composent, que nous sommes fiers d’avoir pris il y a 20 ans ». Vincent Gadonneix, PDG de Batiactu

 

Pour aller plus loin – Comportements d’achats et pratiques professionnelles

  • Comportement et critère d’achat : les artisans plébiscitent pour 64 % d’entre eux la proximité géographique, 60 % le contact humain et 46 % la disponibilité des produits pour sélectionner leur point de vente. Concernant leurs critères de choix produits, la qualité et la fiabilité des produits arrivent en tête pour 91 %, avant le prix (59 %) et la disponibilité (47 %).
  • Sources d’informations des artisans : les sources sont diversifiées : 74 % des artisans s’informent auprès des distributeurs et négociants pour se tenir au courant des actualités professionnelles, et des produits et innovations techniques, contre 60 % sur les sites d’informations professionnelles, 47 % via la documentation envoyée par les fabricants, 38 % via les organisations professionnelles et les chambres de métiers et 37 % par le bouche-à-oreille.
  • Participation aux événements professionnels : les salons et les événements du secteur restent plébiscités par les professionnels du bâtiment. 53 % déclarent ainsi vouloir continuer à se déplacer sur les salons professionnels et 38 % confirment leur intérêt pour les colloques, congrès et conférences. Ces derniers mois, ils sont d’ailleurs 35 % à avoir participé à des webinaires d’information et de conférences en ligne.

 

 

Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué de presse.